Les PLR romands demandent que les crèches accueillent sans délai tous les enfants

Le travail doit reprendre dans de bonnes conditions

Alors que le Conseil fédéral n’a, à aucun moment, exigé la fermeture des crèches dans le cadre des mesures prises pour freiner la propagation du Covid-19, bon nombre de structures d’accueil des enfants ont suspendu leurs activités ou ne prennent en charge que les enfants des soignants et du personnel de vente. Et ce de leur propre chef ou sur décision cantonale. Les sections cantonales romandes du PLR, ainsi que les parlementaires libéraux-radicaux romands, demandent instamment aux autorités cantonales de veiller à ce que tous les parents qui ont une activité professionnelle puissent à nouveau compter sur cette prestation. La garde des enfants est un paramètre primordial pour permettre aux parents qui le peuvent de travailler et d’ainsi garantir une reprise progressive des activités économiques, tout en respectant les prescriptions de l’OFSP.

Father drinking coffee and holding his son on his lap

Bien que la question des crèches relève de la compétence des cantons, la Confédération aurait pu, dans le cadre du droit de nécessité, ordonner leur fermeture comme elle l’a fait avec les cours dans les écoles, mais elle y a renoncé. Malgré cela, bon nombre de structures d’accueil ont suspendu leurs activités ou procèdent à un accueil sélectif d’enfants de soignants et de personnel de la vente, laissant les autres parents dans une situation délicate. 
Il n’est, en effet, pas gérable pour les parents qui peuvent effectuer du télétravail de s’occuper en même temps d’enfants en bas âge. Ces fermetures ou accueils sélectifs ne tiennent pas compte du fait que près du 75% de l’économie continue de fonctionner, ce qui signifie que toutes les personnes qui exercent une activité des secteurs considérés comme non-prioritaires sont confrontées à un problème complexe de garde d’enfants. Et ce d’autant plus que l’OFSP recommande de les tenir éloignés des grands-parents.
 

Mission de service public
Les sections cantonales romandes du PLR, ainsi que les parlementaires libéraux-radicaux romands exigent, par conséquent, des autorités cantonales qu’elles remettent de l’ordre dans le fonctionnement des crèches afin qu’elles répondent à leur mission de service public essentiel de base. Et ce d’autant plus que la commission des finances du Conseil national vient de valider, avec l’appui de la députation PLR, un crédit supplémentaire de CHF 100 millions pour soutenir les institutions proposant un accueil extrafamilial pour enfant.
 
PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.
Contacts
› Didier Boillat, président du PLR Neuchâtel, 079 209 87 03
› Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud, 079 252 78 20
› Sébastien Dorthe, président du PLR Fribourg, 079 688 58 31
› Florian Piasenta, président du PLR Valais, 079 449 51 20
› Bertrand Reich, président du PLR Genève, 076 379 47 85
› Gabriel Voirol, président a.i. du PLR Jura, 079 208 65 05 
› Olivier Feller, conseiller national, vice-président du groupe parlementaire, 079 658 31 92
› Philippe Nantermod, conseiller national, vice-président du parti, 076 584 34 22
› Fanny Noghero, responsable communication pour la Suisse romande, 079 306 31 27